ouverte histooire de faire la comparaison avec le 2012 et bien il n'y a pas photo...

nez super complexe sur les fruits blancs et jaunes, très (hyper même) floral, intégrant même des notes d'épices et de fruits secs (noisette), grande profondeur, bref tout d'un grand !

la bouche comme prévu est tenue au départ par une belle acidité donnant tranchant et précision au vin.

puis vient la seconde partie de bouche, complexe, raffinée et doté d'une profondeur d'arômes et d'une f(in)esse superlatives... il roule en bouche de fort belle manière, appelant inexorablement la goulée d'après, qui comme les amis arrive toujours trop tard pour repartir bien trop tôt... ça tombe bien ! l'équilibre est sensationnel pour les amateurs de vins intenses et tendus comme moi, la richesse en extraits secs est là, la plaisir est superlatif, je n'ose imaginer ce que peut doner la version "charpentrie" sur ce millésime définitivement exceptionnel en secs de loire (comme 2002) (faites moi plaisir, proposez m'en !)

ce vin farpaitement sec (fait d'express hein..) possède une énergie du tonnerre de chablis, et une précision digne d'un lazer-jedi, couplé avec une longueur digne d'une vitesse-lumière d'un faucon millenium de la grande époque et vous comprendrez que ce vin me fasse saliver et jouir de la bouche... inutile de vous dire que le flacon n'aura fait aucun pli et qu'à 2 à l'apéro... il aura terminé sa carrière dans le gosier rassasié de 2 personnes à qui il aura donné un sourire inaltérable...

en bref un orgasme ...

excellent+ et en pesant mes mots !

DSCN3349