ouvert au pied de biche car nous étions en mode "gorge sèche" par manque de liquide buvable.

je déroule mon mètre 75 pour courrir vers ma cave enterrée dans le but de trouver une nouvelle victime pour la fin de soirée, refaire le monde en picolant un joli flacon après des liquoreux de malade, n'est-ce pas intéressant pour le moins ? sachant que le beauf est un fan de margaux, le choix est fait sur ce vin que je sais à point et dont j'ai encore quelques exemplaires.

le nez fidèle à ce que j'en attendais sur les fruits rouges et noirs, une petite note de cuir fin que je n'avais pas décelée auparavant qui me fait dire que le vin commence à évoluer, ce nez est toujours aussi fin dans le bon sens du terme, des notes d'épices et très florales (violette, pivoine entre autres, rose et lilas aussi)

la bouche préente des tanins toujours aussi fins, un petit boisé qui se fait légèrement ressentir qui lui amène un côté noble, le vin est assez large, long, il apporte un plaisir ++ grâce à ses superbes amers et la longueur est très belle

un flacon toujours aussi agréable dont le nez subodore une évolution plus marquée que la bouche, ce n'est pas le contraire et tant mieux

très bien !

marquis_de_terme_99