flacon ouvert à l'arache-clou pour palier à la déception latente d'un bourgogne fortement décevant à moitié bouchonné...

nez sur les fruits rouges, le poivre, un beau cuir fin, d'écorce d'orange, un léger caramel, des fruits noirs, profond et complexe (d'ailleurs il changera tout le long du repas)

la bouche est un modèle d'équilibre : soutenu par une fraiche acidité intégrée, la matière vient en second plan pour donner une impression bienvenue de fond, une base très solide quoi !

la finesse des tanins est très belle mais peut-être un peu moins que dans mes souvenirs, peut-être du à l'ouverture impromptue et au fait que le flacon était couché juste avant l'ouverture, mais la soif est un élément solide qui guide la volonté par le bout du nez !

les petits amers un chouille prégnants sur la finale s'arrondissent d'illeurs à mesure de la dégustation pour une superbe longueur qui termine le vin en queue de paon

encore un superbe brane... à noter un bouchon même pas entamé !

excellent !

brane_90