inutile de dire que j'avais une pression absolument gigantesque au moment de déboucher ce flacon dont le millésime ne figurait que sur le bouchon

acheté 88 euros sur ebay, et bouchon parti en miettes justement, j'ai eu un mal de chien à retirer tous les petits morceaux saéns qu'ils ne tombent dans le vin, à noter que le niveau était dans le goulot (juste au-dessus de la base du goulot) et que le bouchon suintait de plus en plus, d'ou l'ouverture de ce flacon

la couleur est topaze foncée, d'une brillance magnifique

le nez est tout simplement grandiose avec des notes de crême brûlée, d'abricot frais de miel, de confit d'orange, puis viennent ensuite le chocolat, le caramel (un peu à l'instar de certains rivesaltes anciens), le poivre, la marmelade, le café, le safran, très grande finesse et superbe puissance, la profondeur est abyssale et l'on peut se perdre dans cette explosion de saveurs et de senteurs, et quelle complexité la plus grande de mes souvenirs !

la bouche semble d'une grande jeunesse et seule la couleur va orienter mes convives vers un vin ancien : l'équilibre est fabuleux, le sucre encore très présent, mais le vin conserve une immense fraicheur presque mentholée (effet kiss-cool ?) aucune sensation d'aalcool à l'horizon, la profondeur est incroyable pour quiconque n'y a pas trempé les lèvres, le vin est hyper-dense et ample et d'une très grande complexité, très puissant et super-fin à la fois avec des amers qui font couler la larme au coin de l'oeil

ce vin est fabuleux et christian qui a gouté le yquem du même millésime nous dit qu'on est quasiment au même niveau

la longueur est grandissime et le vin semble juvénile et parti pour un ssiècle (ou 2 ou plus...) ioncroyable !

très très grand vin mais à ce niveau pourquoi noter...

DSC06210

DSC06180

DSC06211

DSC06212