éh oui, on prend un an tous les ans, le pépère vougeot (eut égard à son âge canonique winking smiley) ne déroge pas à la règle
je n'ai pas eu la possibilité de rester le soir, obligations familiales obligent, donc je suis venu le midi
le temps de serrer la patte dans l'odre (siou plait winking smiley) de pierre, vincent et anne, francky, oliv, gildouille et anthony (oui le nôôôôôôôtre) devenu normand l'espace d'un vikende grinning smiley
forcément, ça a tapé fort dès le midi...
on a commencé par un pti blanc

un nez confit qui me fait initialement penser à une présence de sucres résiduels, ce qui n'est pas le cas, confirmé par l'ami franck
belle bouche assez tendue et agréable sur des notes minérales, un vin quand même sur la retenue, assez droit, qui n'emporte pas tous les suffrages
bien
domaine Alphonse Mellot "la moussière" 2007 sancerre j'ai très nettement préféré les 2005 et 2008 !

ensuite un superbe flacon apporté tel une offrande par le pépère vougeot, vincent de son doux prénom, bouteille prestigieuse (le terroir tout du moins)
le nez rappelle un savagnin non ouillé, complètement oxydatif/oxydé
en bouche... le vide sidéral, un vin mort et enterré comme certains domaines de bourgogne qu'on trouve trop facilement en GD savent si bien le faire...
RIEN !
domaine Rougeot 2003 meursault 1er cru charmes
après la déconvenue sur le romanée saint-vivant 1998, une autre sur ce flacon totalement indigne...

en suite un rouge agréable aux notes de fruits rouges qui donne une sensation crayeuse en bouche (je triche franck a donné le type de terroir) fort bien fait, une belle gourmandise, mais y'a du vin avec un bel équilibre et une finale correcte
bien
c'est un sancerre rouge 2008 de christian Salmon d'un domaine dont le nom est descendu en même temps que la dernière gorgée de ce flacon winking smiley c'est à franck qu'il faut alors demander !

ensuite, vinvin est décidé à sortir des grosses cartouches, ce vin en est une et il plaira
au départ le nez est très beau sur les épices douces, un boisé noble et classieux dans le bon sens du terme, assez profond et agréable avec des notes de fruits noirs
la bouche semble molle au départ, eut égard aux 32 degrés affichés par le thermomètre rouennais, notre hôte décide de sortir les pains.... de glace pour rafraichir
le résultat est meilleur avec des notes de cerise noire, un vin qui en bouche me semble arrivé à une belle maturité, bel équilibre, assez ample, avec une belle longueur très bien-
clos fourtet 2002 saint-émilion premier grand cru classé

ensuite en cherchant un filhot 89 qui a fui en nous voyant (il galopait plus vite que nous)
le nez rappelle quand je met mon tarin dans les pistils de safran, très profond et rôti
la bouche est fort agréable et équilibrée avec une belle ampleur, un vin qui a commencé à manger ses sucres, belle longueur en queue de paon, très bien
c'est la première fois que je goute ce chateau Guiraud 1995 sauternes 1er cru classé et je ne suis pas déçu !

par contre je suis plus que déçu de ne pas pouvoir rester avec vous autres ce soir, je pressends (oh pis mer.. chais pu comment ça s'écrit à part avec un stylogrinning smiley) une bien belle soirée
ce sera ^pour la prochaine fois pour ma part, ainsi que l'appareil photo que j'ai du coup oublié....winking smiley