un verre à la main

05 novembre 2017

domaine Robert Ampeau 1990 savigny les beaune 1er cru "lavières"

acheté un dizième de bouchée de pain sur ebay, niveau parfait, bouchon à peine imbibé sur le tiers,

premier nez sur le vernis, la réglisse en bâton,fraise des bois, myrtille, notes florales aussi, mais aucune note d'évolution notable à part peut-être une petite note de cuir dont je me demande s'il ne s'agit pas d'une note réduite...

la première bouche (servie au sortir de la cave de type "climadiff") est assez raide, sècharde, et raide, puis ensuite la côté aérien prend le dessus avec il faut le dire un déficit de matière assez flagrant, les amers non nobles prenennt assez vite le dessus rendant le vin fort désagréable... l'aération ne lui rend pas grâce... si vous voulez chercher un plat qui luiç rende service, libre à vous, pour ma part je passe mon tour...

BOF

 

 

ampeau 90 savigny lavières

 

 

 

Posté par FGsuperfred à 19:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


domaine Dureuil-Janthial 2014 rully 1er cru "le meix cadot"

flacon ouvert por voir ou il en était niveau évolution

dire que le premier nez est beau, c'est être en-desous de la réalité : il explose littéralement de pêche, de fruit blancs, énorme finesse florale aussi, profondeur, complexité, tout y est, tous les signes d'un grand millésime...

la bouche est construite sur une belle acidité sous-jascente, le peps d'un vin très jeune encore avec des amers magnifiques mais encore prégnants de type peau de pêche.

le milieu de bouche dévoile un vin qui est bien dans le style maison ; il possède un gras superbe donnant largeur et grosse richesse, puis on ne peut qu constater sa précision car les arômes de type citron vert confit, avec un caractère tendu contrebalaçant sa richesse, du coup ce vin a tout..

la fin de bouche est épatante, très longue sur des notes presque épicées mais qui n'explose pas encore tout à fait comme sur 2012 par exemple.

plaisir XXl déja sur ce vin qui atendra idéalement 1 an ou 2, mais dire que ça promet est peu, et résister à la tentation sera extrêmement difficile...

excellent !

dureuil janthial 14 meix cadot

Posté par FGsuperfred à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 novembre 2017

domaine Fontaine-Gagnard 2010 chassagne-montracher 1er cru "la grande montagne"

je ne prenais pas trop de risques en ouvrant ce vin ; beau domaine que j'ai déja gouté de fort belle manière, même récemment...

le nez superbe, sur le citron vert, les agrumes, les fleurs, de belles épices, ample et profond.

la bouche est superbement construite surdes amers prégnants de type écorce de citron et zest de peau de pêche, pour l'amateur de vins tendus que je suis, c'est un bonheur... le vin est encore jeune, la matière est impressionnante, pas loin de l'idée de ce que je fais de l'idée du grand cru... ample, profond, précis, doté d'une richesse incroyable contrebalancée par une finesse à se taper le cul par terre...

la bouche fait saliver et se resservir ce qui est "la" qualité d'un grand vin

que dire de cette longueur qui n'en finit pas de persister encore et encore...

superbe bouteille encore jeune qui s'exprime parfaitement

excellent++

fontaine gagnard 10 grande montagne

29 octobre 2017

chateau Béhéré 2001 pauillac cru artisan

comme vous l'aurez remarqué, les bordeaux que je sors pour boire sont de plus en plus rares tout comme les exemplaires trônant en cave ! non pas que je fasse un bordeaux bashing comme c'est le cas pour certaines personnes à l'heure ou certains s'écharpent de manière idiote et de manière souvent idéologique sur les vins bios-non-bios, nature/pas nature etc... ce sont les mêmes qui buvaient des "traditionnels" hier... bref !

il y a longtemps que le fait de gouter ce chateau me fait de l'oeil, seulement plusieurs choses s'opposaient à moi : 1/ appeler le chateau mais pour leur dire quoi ? je ne sais pas si j'aime leurs vins or hors de question pour moi d'acheter une caisse de 12 sans savoir, ce serait pour moi une perte d'argent et pour eux une perte de temps... 2/ attendre d'en trouver à un tarif raisonnable car le nom "pauillac" fait bizarrement (ou pas...) gonfler les prix en seconde main (trouvé à parfois plus de 50 euros, au secours !)

c'est désormais chose faite pour un résultat mitigé...

le nez sur les fruits rouges et noirs semble sympa de prime abord, puis viennent les notes de tabac, de cassis, puis de ronce et enfin de poivron rouge, pas complexe ni très profond..

la bouche est assez belle, avec certes des tanins qui aniccrochent encore un peu (note de ronce au nez qui rappelle un peu cette amertume tannique (légère) en bouche) mais rien de bien méchant, car le reste est très bien construit, le vin étant large et riche, dans un style qui n'est pas sans me rappeler les lointains souvenirs de ce que j'ai gouté de lafite rothschild du temps ou il ne fallait pas vendre un rein pour pouvoir se payer un flacon (pour 12 faut vendre un gosse ou sa femme...)

là en l'occurence pour un achat de 20 euros, on n'est pas volés car le vin est très bon (carafer à l'avance, il y gagne) même si j'aurais aimé une longueur plus persistante car elle est assez bonne à bonne, sans plus laissant un arrière-gout d'inachevé...

bien+

DSCN3461

Posté par FGsuperfred à 10:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

domaine Jacqueson 2010 rully 1er cru "grésigny"

ayant eu l'occasion d'acheter récemment des exemplaires bien conservés de ce vin , j'en suis particulièrement ravi car je voulais savoir comment vieillissait ce vin et ce domaine, n'en ayant jamais acheté en quantité suffisante pour les faire vieillir, c'est chose faite !

le nez est de manière surprenante complexe et profond d'abord avec une note rappelant la truffe noire (réduction ?) puis ensuite partant sur les fruits blancs et jaunes (mirabelle, poire) puis sur une finesse florale du plus bel effet.

la bouche est, à ma grande et belle surprise un peu dissociée du nez car autant le nez laisse présager un vin évolué (certes sans aucun excès) autant la tension sous jascente d'une acidité parfaitement maitrisée, mais aussi dotée d'une richesse en extraits, d'une largeur, profondeur et précision magnifiques, confirme si besoin était le style du millésime qui allie toutes les belles composantes qualitatives !

une belle longueur vient cloturer ce très joli vin et je salive à l'idée d'en ouvrir une autre, c'est un signe !

très bien+

DSCN3470

Posté par FGsuperfred à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


08 octobre 2017

domaine Buisson-Charles 2010 meursault "les tessons"

j'attaque enfin mes quelques "BC" en 2010.. il faut dire que sur ce millésime  je m'y suis pris tellement tard que je n'ai pu avoir que 6 bouteilles dont 2 tessons... donc on a tendance à "taper" plus facilement dans les années ou le stock est plus important.

2010 est un millésime qui me plait beaucoup en bourgogne blanc, frais, assez tendu et riche, pile dans mes cordes du moment...

nez sur les fruits et fleurs blanches, petites notes caillouteuses et salines, large et d'une grande fraicheur, profond et début de complexité.

la bouche est à l'avenant, dotée d'une belle richesse en extraits secs, mais aussi d'une finesse superlative de structure, tout en gardant la puissance du fruit en bouche... la salinité allonge magnifiquement le vin, aidée en celà par une superbe et salivante acidité sous-jascente, le vin prend de la place en bouche pour le plus grand plaisir d'un palais que l'on doit recalibrer à chaque goulée, on se surprend même à se resservir alors que le verre n'est pas totalement vide (quel fond de verre en passant, l'impression de mettre le nez sur une rivière de montagne très caillouteuse, accompagnée de notes de pistache, de noisette mmmmmmmmmmmmm) ce qui n'est ni raisonnable, ni idiot... la peur de manquer sans doute 

la longueur explosive et très longue, prolongeant un bien beau souvenir qui perdurera un bout de temps pour sûr !

excellent !

BC 10 tessons

Posté par FGsuperfred à 12:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 octobre 2017

domaine Larue 2010 saint-aubin 1er cru "les murgers des dents de chien"

j'attendais beaucoup de ce vin

le nez fait encore très jeune, partagé entre des notes de citron vert, de pierre mouillée, construit sur la précision et la droiture. Pas mal de notes florales et aussi une touche de vanille viennent compléter le tableau d'un nez assez profond.

La bouche respecte parfaitement les promesses du nez ; le vin est construit sur la longueur, mais de façon assez surprenant possède une largeur et une richesse certaines, l'acidité ressentie puis sa minéralité en font un vin extrêmement précis et droit, mais sans excès, le temps et vieillissement sous verre ayant probablement fait son oeuvre, une petite note de vanille pas indispensable vient un peu ternir le tableau tout de même.

la seconde partie de bouche après aération confirme que le vin part sur la tension, sans fioriture ni concessions pour correspondre parfaitement à mon gout, puis la longueur se dessine sur une belle longueur qui n'est pas sur l'acidité mais plus sur un aspect floral du plus bel effet, mais comme je m'attendais à une longueur acide, je la trouve un peu en dedans.

Vu que c'était mon seul flacon, je ne pourrai pas vérifier si le temps lui rendra service ou pas, mais c'est sacrément bon quand même

très bien !

larue 10 dents de chien

Posté par FGsuperfred à 19:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 septembre 2017

jean françois ganevat 2015 de toute beauté

je mentirais de dire que le reportage que j'ai vu sur une visite au domaine ne m'avais pas influencé dans mes achats récents, ceci dit...

énormément de gaz à l'ouverture, du coup secouage très énergique une fois le vin carafé plusieurs minutes et attente de 2 bonnes heures avant d'arriver à son summum, un vin nature quoi...

puis enfin, les effluves de fruits rouges acidulés (fraise) puis de fruits noirs

la bouche se met enfin avec des amers prégnants mais salivants, le vin est juteux même si les tanins sont encore présents, même si je trouve le nom exagéré quand même...

la seconde partie de bouche donne une finale intéressante avec des amers qui rendent la finale assez longue

une bien belle bouteille, juteuse à souhaits tant et si bien qu'on ait la patience de la carafer... à attendre 2 ans à mon sens

bien+

ganevat 15 de toute beauté

Posté par FGsuperfred à 23:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 septembre 2017

vendange et récolte millésime 2017 !

l'année 2017 aura été exceptionnelle que ce soit dans un sens comme dans l'autre : ceux qui auront perdu beaucoup de récolte, comme pour ceux dont le niveau sanitaire et de maturité de la récolte aura été comme rarement...

bien plus modestement à mon niveau (à notre niveau car les récoltes se sont faites en famille, j'y tiens, ça permet de encore plus resserrer les liens) je vais décrire comme suit les différentes récoltes : 

1/ tomates : récolte exceptionnelle qualitative comme quantitative, il faut dire que nous ne prenons quasiment que des variétés rares ou "oubliées" comme les "papi" qui ont donné à mort... très goutues du à un printemps chaud, on en mange depuis début juin et ce n'est pas encore fini...

2/ courges : très petite récolte de 2/3 individus, le reste a pourri sur pied (juste à côté des tomates pourtant) on ne referra pas...

3/ melon : 6 sur un pied alors qu'on pensait avoir acheté un pied de concombre... pas mal !

4/ fraises et framboises : récolte assez importante et comme pour les tomates sur la durée depuis mi-juin et ce n'est pas fini même si on apprécierait que le soleil revienne pour finir de mûrir ce qui reste sur pied !

5/ poires : récolte faramineuse (voir photos ci-après) et qualitative : d'habitude on récolte à peu près 4 cageots et cette année en laissant entre la moitié et un gros tiers sur pied (je vais attendre une semaine ou plutot 2 pour le reste) 6 cageots complets !

6/ raisin : pour le blanc c'est mort (encore hyper-acide et immangeable) trop tard, mais c'est ma faute car je n'ai pas pu tailer la haie depuis 2 ans et demi suite aux soucis de dos et d'épaule, donc du coup elle était à l'ombre et ne voyait quasiment pas le soleil, par contre pour le noir (muscat) jusque début de semaine état sanitaire parfait, abondant bref que du bon.. c'était sans compter les corbeaux... cette bande de salopards m'en ont bouffé une bonne partie (si vous avez un truc pour les faire fuir, je suis preneur) donc du coup récolte mitigée ce jour et raisins pas parfaitement mûrs car ces foutues bestioles ne les laissent même pas arriver à maturité !

7/ pêches et prunes : aucune pêche et 4 prunes, le pêché a gelé début d'année au moment de la fleur...

8/ pommes de terre et légumes : bonne récolte de patates (charlotte) très goutues et les haricots sont encore à venir (semés plus tard)

et l'an prochain si tout va bien des cerises bigarreau noires et peut-être des prunes en plus, à voir chez "mon" pépiniériste !

 

DSCN3375

 

grosse récolte de poires ! et ci-dessus il en reste pas mal sur pied !

DSCN3376

 

l'automne est arrivé sur la vigne...

DSCN3377

DSCN3378

 

les raisins qui restent, je vais les surveiller tout de même car certains arriveront peut-être, mais certains sont mâchouillés, éclatés et beaucoup de grains manquants...

DSCN3379

Posté par FGsuperfred à 12:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 août 2017

domaine Henri Bourgeois 2014 pouilly-fumé "la demoiselle de bourgeois"

le style est clair et net : ce vin est construit sur la longueur : *

le nez sur les fruits et surtout fleurs blanches, est sans équivoque, le côté iodé-salin aussi... grande fraicheur

l abouche est extrêmement bien construite sur une structure de tension acide maitrisée du plus bel effet, donnant encore un peu plus envie à la victime, de retendre le verre !

la bouche manque idéalement d'un peu de largeur, mais le vin a un coefficient de torchabilité redoutable, très belle longueur pour un vin qu'il me plairait de revoir d'ici 2/3 ans

très bien+

bourgeois 14 demoiselle

Posté par FGsuperfred à 23:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,