un verre à la main

13 septembre 2014

Claude Dugat 2010 bourgogne rouge "gibryotte"

après les multiples déconvenues des vins de ce domaine (bourgogne 2008, gevrey 2006,2008 et 2010) ce flacon qui me tendait les bras sur idealwine m'a donné envie de poser quelques deniers dessus...

bouchon comme neuf, robe très brillante, les présages sont bons...

nez... sur la rafle, très sauvage avec des jolies notes de fruits rouges, et de pivoine++, charmant, fin et foutu caractère !

la bouche est comme j'aime sur un pinot plutot machu : le côté rafle que l'on retrouve en bouche lui donne du chien, d'autant plus que l'équilibre est sensationnel, le vin est alors gourmand, ample, avec des tanins encore bien marqués mais pas âpres donc de belle maturité, et que le temps a de fortes chances de rendres bien jolis.

l'acidité est sous-jascente et soutient le vin, aucune trace d'alcool ressenti.

l'ampleur et la buvabilité de ce vin sont impressionnantes, et la longueur bonne, seuls des amers se font un poil trop ressentir en finale.

conclusion : il y a fort à parier que dans 4/5 ans on tienne là un très beau vin, qui se laisse déja très bien aborder, un peu comme une jeune femme en boite de nuit, à la recherche de l'âme soeur, mais sans écarter les pattes !

très bien !

claude dugat 10 gibryotte

Posté par FGsuperfred à 20:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


29 août 2014

visite au Clos Cristal à saumur champigny

en ce samedi de grace 23 aout, nous profitons de notre séjour en ces terres ligériennes pour aller faire un tour chez ce domaine dont une cuvée en particulier m'intrigue....

je tiens à tout d'abord présenter mes excuses au cas ou il y aurait des approximations dans mes propos ou même des erreurs : je n'ai en effet pas du tout pris de notes et fais tout de tête, merci de votre compréhension et de me le signaler...

 

DSCN0186

tout d'abord sur l'entrée du domaine : ne vous attendez pas à du clinquant : tout ce qu'il y a de plus sobre une cour en terre/cailloux qui sert de parking, pas de grandes statues, pas de marbre, bref ici on est sur terre et ça me plait !

 

DSCN0187

je mens pas hein, accueil très sympatique et convivial de la part de quelqu'un de très occupé (partait en vacances le soir-même) nous avions fort heureusement pris rendez-vous

DSCN0188

premier contact avec les vignes : ici on est en bio, on le revendique et on en est fier même si c'est une conviction profonde bien avant un argument commercial mis en avant par d'autres ailleurs...

les seuls traitements qu'on s'autorise : le soufre sur les pieds et la bouillie bordelaise, point final.

dans les vins : y'a rien pas un poil de soufre donc souvent carafage nécessaire pour faire disparaitre une réduction que l'on sent avec des notes animales plus ou moins prononcées

 

DSCN0189

le mur exposé plein est donc pas le mieux exposé

DSCN0190

belle maturité de raisins tout de même

DSCN0191

et voici les "fameux" murs exposés plein sud avec les pieds plantés au nord et le feuillage exposé plein sud pour favoriser la photosynthèse, ces ceps ont 15 jours d'avance environ sur les pieds plantés en pleine "terre".

à noter que la cuvée "les murs" n'est constituée que des ceps sutiés le long de ces mêmes murs, aucune vigne de pleine terre ne vient dans cette cuvée (généralement 3000/3500 flacons produits)

DSCN0192

oui, ce sont bien des pieds de cabernet franc, nous sommes en contrebas car la cote monte assez dur...

DSCN0193

terroir sablo-graveleux donc exposé plein sud et le sol emmagasine la chaleur (c'est flagrant la chaleur qui remonte, l'impression d'une réverbération), une rareté dans le coin qui permet un micro-climat chaud de quelques degrés

DSCN0194

une vue d'une partie des 10 hectares (d'un seul tenant à part les vignes de blanc) et vue des murs

DSCN0195

une autre longueur de mur (on aperçoit que la vigne en contrebas est un niveau plus bas, les murs servent donc aussi de "terrasses")

DSCN0196

autre vue sachant que pas mal de pieds ont 85 ans

DSCN0197

de biens jolies grappes déja bien avancées (véraison terminée)

DSCN0198

vue du passage principal

DSCN0199

quelques vieux pieds en bien bonne santé

DSCN0200

idem

DSCN0201

la descente vers le caveau de dégustation, légèrement casse-gueule surtout pour un éclopé comme moi

DSCN0203

vu d'en bas c'est encore plus impressionnant

DSCN0204

salle de dégustation creusée à même le tuffeau

DSCN0205

DSCN0206

clos cristal 2012 saumur-champigny :

nez sympa sur les fruits rouges, pas très profond et simple. la bouche m'a un peu déçu : légèrement plate et qui manquait de peps, mais équilibrée d'une belle ampleur et qui manquait à mon gout de longueur, j'en ai pris quelques unes pour regouter à tête reposée

assez bien+

DSCN0207

vignoble des hospices de saumur 2010 saumur :

premier nez étonnant sur des notes de cacahuètes grillées (pensé tout de suite à la mailloche de tissot) etensuite d'agrumes et une note caillouteuse. la bouche une fois passé une première sensation d'ampleur considérable, se tend ensuite formidablement pour terminer sur une longueur exceptionnelle, un vin doté de superbes amers (si vous n'aimez pas les amers, je vous rachète vos flacons...) petit début de complexité, le potentiel est super-lisible et la profondeur abyssale, je suis totalement conquis, madame non, un hic : 800 bouteilles maxi par an... GRRRRRRRRRRRRRR excellent !

à noter que ce blanc n'est pas produit tous les ans et est souvent élevé longtemps en fûts : 2001 fut un axydatif, 2002 un sec, 2003 est sorti en coteaux de saumur (eut égard au taux de sucres résiduels ) et parfois en appellation anjou, en demi-sec etc... c'est la nature qui commande et le vin se fait tout seul...

DSCN0208

à noter que le blanc a été dégusté avant les 2 rouges ce qui a pu les desservir

clos cristal-hospices de saumur 2011 saumur-champigny :

nez un peu brouillon au départ (quelques notes de fourrure mouillée) qui disparait presque aussitot, puis des jolis fruits rouges et noirs, un trait vert comme de la rafle. la bouche présente plus de peps que 2012 avec une acidité intégrée mais présente, de beaux amers qui ne demandent qu'à se fondre et une bonne petite longueur, bien(+)

à noter qu'au domaine en ce moment les entrée de gamme "clos cristal" 2011 et 2012 sont dispo pour le prix de 14 euros, la cuvée les murs (20 euros) part très vite et ils n'en avaient plus ainsi que l'autre cuvée boutifolle (18 euros)

je dois dire que même si les rouges ne m'ont pas forcément marqué (pas gouté la cuvée les murs et c'est dommage) nous avons passé un moment formidable (je pèse mes mots) et une bonne heure 45 de bonheur et de discussion animée et instructive et pour les curieux, 2014 s'annonce très bien ici

si vous passez dans le coin, je vous recommande cette visite !

Posté par FGsuperfred à 22:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16 août 2014

domaine jean Macle 2007 côtes du jura

ça faisait un bout de temps que je cherchais à acheter ce vin dans CE millésime arrivé apparemment à maturité. trouvé à un prix raisonnable (17,90 euros) je tente ma chance sur 3 flacons, bien m'en a pris !

nez magnifique sur la noisette, la noix, le curry, profond et moyennement complexe.

mais cette bouche qui possède une attaque fraiche, franche et nette fortement marquée par des notes de noisettes et de curry, d'un équilibre magnifique, et qui accompagne avec bonheur un comté 36 mois, très ample et doté de somptueux amers nobles, d'une très pointe d'acidité qui tend très bien le vin, et doté d'une fort belle longueur

des oxydatifs de ce niveau, j'en redemande !

très bien+

macle 07 CDJ

Posté par FGsuperfred à 20:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 août 2014

domaine jean Fournier 2011 marsannay "cuvée saint-urbain"

flacon acheté voici quelques semaines chez un pote caviste, mis sur la pile des vins à gouter pour "voir" le style.

nez qui pète les fruits rouges (groseille et framboise) puis la fraise écrasée à l'aération, quelques notes de rafle puis viennent ensuite la grenadine et la rose fraiche.

la première bouche est assez "raide" : le toucher de bouche est assez sec (en rapport avec le plat servi ?) puis ensuite c'est nettement mieux.

le milieu de bouche se met tranquillement en place et prend de la finesse comme du coffre avec cette matière ample et riche, l'acidité est presque totalement intégrée car seule une petite pointe ose sortir son nez (histoire de mois je pense) et donc l'équilibre est très beau avec tout de même un peu d'élevage pas encore totalement intégré mais rien de bien méchant

la longueur est bonne sans être grande

très bien

 

fournier 11 marsannay

Posté par FGsuperfred à 21:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 août 2014

Manuel Olivier 2012 bourgogne pinot noir

je pensais commencer à en avoir vu des bourgognes sur la finesse, celui-là franchit même encore un palier.

en effet le nez est exclusivement fruits rouges et rose ce qui me sied à merveille sur ce millésime qui me plait de plus en plus, mais alors cette bouche !

fraiche, qui accroche encore un poil (tanins) mais ce fruit qui pète la barraque ! un vin en dentelle, tout en finesse, ne cherchez pas la densité, la matière, elle est au total second plan

c'est un vin de plaisir immédiat (mais peut-être me trompe-je) à boire pour ce qu'il est actuellement et il réussit, rien à dire, il ne se cache pas : bouchon reconstitué, robe claire, bouche pétante de fruit, facile, bref qui se boit avec plaiz', mais pas que

une entrée de gamme intéressante, idéale pour se décalaminer la bouche d'un mauvais bordeaux !

bien !

manuel olivier 12 bourgogne

Posté par FGsuperfred à 22:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,



domaine alain jeanniard 2011 bourgogne rouge

bouteille offerte par un ami, soucieux de nous faire découvrir les vins du domaine.

nez très beau sur des notes de rafles, de framboise, de cassis, de violette et de rose fraiche.

le premier contact avec la bouche montre clairement un vin vinifié sur la finesse, même si la bouche est un peu "sauvage" avec de très fins et jolis amers nobles, l'acidité est très joliment intégrée à l'ensemble, un vin à faire gouter aux détracteurs de ce millésime peu réputé.

la seconde partie de bouche dénote d'un joli vin vraiment très agréable à boire, qui ne cherche aucunement à surjouer (aucune trace même infime d'élevage), franc, honnête et qui bénéficie d'un potentiel de buvabilité redoutable...

le vin reste frais, digeste tout le long de la dégustation et bénéficie aussi d'une jolie largeur en bouche, et la jolie longueur est surprenante !

vous l'aurez compris, j'ai beaucoup aimé ce vin !

bien+

 

jeanniard 11

Posté par FGsuperfred à 19:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 août 2014

Stéphane Tissot 2010 arbois "savagnin"

dire que comprendre ce type de vin est complexe et nécessite un réel apprentissage est un euphémisme.

moi qui partait conquis d'avance (fan de "domaine") j'ai eu du mal à m'adapter, enfin le temps que le vin daigne se montrer sous un jour abordable, car c'est bien de celà dont il s'agit...

le nez fait clairement "jaune" d'abord un peu grossier, puis tirant ensuite sur des notes d'agrumes confites puis d'épices douces, assez complexe et profond, il ibncite à tremper ses lèvres.

la bouche d'abord un peu monolitique et qui inciterait à dire "ouaih..." et qui au bout de 6 heures fait dire "quand même" du genre tension sous-jascente, ampleur en milieu de bouche, manquant d'un chouille de finesse (attendez le 2/5 ans pour celà) qui développe un vin qui devient à l'aération démonstratif et du pur plaisir avec une grosse longueur, mais le seul bémol est un petit côté "sec" qui atténue légèrement le plaisir donné surtout quand on y réfléchit trop... ou pas, toujours est-il que sur un comté 30 mois ça déchire grave les papilles, l'acidité du savagnin étant bien domptée et la jeunesse du millésime se développant en un joli gras, bref que du bonheur.

à attendre ce que feront les 2 petites soeurs (seulement) restantes.

très bien !

tissot 10 savagnin

 

Posté par FGsuperfred à 00:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 août 2014

domaine Pierre Naigeon 2005 bourgogne "les maladières"

très joli petit nez de fruits rouges frais, petit début de complexité, très charmeur.

très belle bouche, équilibrée et fraiche, une belle ampleur, un toucher de bouche charmant, très agréable, une petite longueur, une acidité intégrée pour un vin vinifié sur la finesse

j'ai beaucoup aimé et il est je pense à maturité, merci JB !

bien+/très bien-

pierre naigeon 05 bourgogne les maladières

Posté par FGsuperfred à 23:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 juillet 2014

domaine Vincent dauvissat 2007 chablis 1er cru "forest"

achetée et ouverte au pied de biche quelques heures après un passage au frigo, le jour même.

la température de service est plus élevée que ce que j'ai l'habitude de faire, n'étant pas à domicile, mais ça a eu tendance à mettre le pif en avant car celui-ci fût très floral, avec des fleurs blanches, assez profond

la bouche est de moins en moins tendue je trouve et le vin commence à sérieusement bien se gouter, d'ailleurs ne me demandez pas comment le vin se goutait le lendemain...

il allie peps, finesse, acidité intégrée, de superbes amers nobles, ampleur et surtout une très belle longueur citronnée en finale

vraiment magnifique

très bien+

dauvissat 07 forest

Posté par FGsuperfred à 13:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

domaine Rotier 2009 gaillac doux 'renaissance"

flacon trouvé en 75 cl chez un caviste à un prix intéressant, je ne regrette qu'une chose : n'en avoir prix qu'une !

nez somptueux sur le coing, la pomme cuite, des jolies épices douces, profond et (déja) complexe

la bouche est une merveille alliant équilibre, maturité douceur et toucher de bouche somptueux, profondeur évidente, une surprenante fraicheur, le vin est ample et très long et procure un plaisir +++

très grosse longueur qui termine en queue de paon, que dire de plus..

excellent ! (PS c'est bien une 2009 mais j'avais pas de photo)

Rotier 07 renaissance liq

Posté par FGsuperfred à 13:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »