un verre à la main

27 août 2016

Janisson Baradon champagne brut tradition

rien de spécial de noté sur la date du dégorgement et du dosage.

70% pinot noir et 30% chardonnay

nez sur les fruits rouges, les agrumes, floral, bien malin qui à l'aveugle trouverait un blanc...

la bouche une fois passée la première bulle ample se dévoile avec une acidité plutot assez basse, peu ressentie, et des amers légèrement ressentis, mais plutot nobles, belle matière ample, généreuse, qui se laisse boire tranquillement à l'apéro et est aussi doté d'une belle petite longueur, un champagne de plaisir et pas de sucre ressenti.

bien+

janisson champagne

Posté par FGsuperfred à 10:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


26 août 2016

passage au domaine Georges et Pascale Chicotot à nuits-saint-georges

ou comment résumer au plus simple apareil un pélerinage prévu de très courte durée au pays du pinot noir et du chardonnay...

il est clair que d'habitude, ça ne se résume pas à un domaine, mais l'année qui vient de s'écouler a été très compliquée et celle à venir risque de ne pas être mieux donc j'ai choisi, après moultes discussions avec la maitresse des lieux, d'y aller tout de même...

 à nuits-saint-georges, inutile de chercher midi à quatorze heures, c'est juste à l'entrée de la petite ville, à droite

 

 

DSCN2875

DSCN2876

DSCN2877

 

entrée dans une petite cour même si ce n'est pas là que se passe l'essentiel de la bagarre...

 

DSCN2878

 

le maitre des lieux nous accueille, orné d'un couvre-chef, il faut dire qu'il fait 35 degrés à l'ombre et que dans les vignes, de l'ombre...

 

DSCN2879

 

nous descendons rapidement se mettre au frais à la cave en compagnie de dame pascale et du gardien du temple qui nous aura gardé au garde à vous du début à la fin...

à noter que les vins de 2015 sont en pleine malo ce qui a pas mal dérangé le nez, mais on s'en fout car je bois par la bouche, ce qui tombe bien, n'est-il pas ?

DSCN2880

 

on commence par ce bourgogne issu de pommard avec un nez sur la fraise des bois, floral à souhaits, belle profondeur, la bouche est à l'avenant, avec des tanins "pommardiens" qui méritent quelques mois d'assagissement (ça tombe bien l'élevage n'est pas fini) mais le volume et le plaisir sont déja présents, déja difficile à cracher, bonne petite longueur bien

DSCN2881

 

un joli vin, bien ciselé et en dentelles, une poigne de fer dans un gant de velours, pour un vin d'un joli volume, des tanins fins, et belle longueur, qui m'a eu l'air limite plus "prêt" que le bourgogne "passe velours", mais qui serait idiot de le boire de suite, déja parce qu'il n'est pas en bouteille (raison intéressante, n'est-il pas ?) et ensuite car il n'est pas en bouteilles... ;) bien+

 

DSCN2882

 

 s'il en est un qui se livre sympatiquement, c'est bien lui, la bouche est très légèrement terreuse au départ puis le fruit ensuite vient booster une matière ample, riche et dotée de tanins d'une belle finesse, ce que j'ai rarement ressenti sur cette appellation, un vin dont les tanins mûrs et amples occuppe bien l'espace buccal et qui s'écoule directement dans l'égout-plaisir du milieu, la petite acidité et les superbes amers-nobles continuent de prolonger le plaisir dans une finale longue et jouissive, putain que ça se goute bien ! très bien+ en l'état et achat obligatoire !

 

DSCN2883

 

pommard pomardien, mais dont la qualité de tanins est dantesque tellement leur finesse et ampleur (maturité...) est sensationnelle, le millésime est beau et ce vin l'incarne à merveille ! ce vin est pur, doté de légers amers nobles qui vont bien, il fait saliver (comme toute la gamme devrais-je dire) comme tout vin qui appelle à se resservir jusqu'à pu-soif ! quelle longueur ! ce vin fût sur 2014 mon coup de coeur, pareil cette année, excellent !

 

DSCN2884

 

bourgogne issu des côtes de nuits, les tanins sont plus fondus que son compagnon de cave de pommard, plus rond et facile d'accès là ou son collègue se "mérite", le vin semble issu de bien belles maturités d'après la qualité de ses tanins, d'acidité plutot basse, de biens beaux amers nobles, vin ample, large et riche, belle longueur, que demande le peuple ? bien !

 

DSCN2885

 

nez chahuté par des notes renardantes, ce qui est normal à ce stade, j'avoue que c'est ce vin qui m'a le moins marqué (je n'ai pris aucune note mis à part les photos) et mon grand âge commence à de toute évidence, rendre ma mémoire friable, souvenir d'une belle longueur, d'un vin ample...

 

DSCN2886

 

aux allots... ou l'une des parcelles de nuits qui rappelle ... un joli vosne-romanée ! je fais souvent le parrallèle entre cette parcelle, le premier cru aux boudots qui ont je trouve ce même caractère vosnien, du moins dans l'idée que l'on s'en fait, là le nez est floral à souhaits (violette, pivoine) puis un panier somptueux de fruits rouges, un vin d'une fantastique pureté.

en bouche les tanins sont encore un chouille présents, amples larges et mûrs, avec un toucher de bouche d'un caressant terrible, tel un baiser volé à une femme longuement désirée, dire que j'adore cette cuvée est un doux euphémisme, tellement ce vin possède tout pour me plaire : largeur, richesse, extrême finesse des tanins, superbe longueur... c'est toujours un grand moment, et ce 2015 ne déroge pas du tout à cette règle établie de père en fille depuis... 2013 ;)

excellent !

 

DSCN2887

 

nez juteux sur un panier de fruits rouges et noirs, la bouche est à l'avenant, juteuse et concentrée, un "sirop" de vieilles vignes, qui se partage entre plaisir épicurien et plaisir tout court... le vin est ample et se resserre très légèrement en finale pour le rendre plus "droit" et précis, grosse longueur, malheureusement pu dispo tellement il y en a peu... très bien++

 

DSCN2888

 

on est plus sur un caractère "traditionnel" des vins de nuits, profond, juteux, avec des tanins mûrs et légèrement terreux (crayeux devrais-je dire et pourtant...) le vin est ample et droit à la fois, précis avec des tanins un peu moins fins que les autres vins, mais un vin qui gagne à vieillir et n'oubluions pas que l'élevage n'est pas fini, loin de là...très belle longueur, très bien

 

DSCN2889

 

là on franchit clairement un palier, vin concentré, salivant, salin, juteux, avec des tanins d'une qualité superlative, le vin est ample, puissant et très fin à la fois, très riche, doté d'une acidité assez basse tout en possédant des amers superbes, la longueur est proverbiale, mais il sera éclipsé par des monstres à venir, qui seront parmi ce que j'ai gouté de meilleur dans cete belle région, très bien+/excellent et bien plus dans 15 ans !

 

DSCN2890

DSCN2891

 

le gardien du temple (etna de son doux prénom) continue de veiller au grain (si je puis dire) et pas de danger qu'un des gosses puisse s'échapper !

 

DSCN2892

 

j'ai trouvé ce vin plus "rond" que les précédents et suivants, les tanins sont beaux, fins, ciselés, le vin s'élargit pour prendre de la place en bouche, avec du caractère et un air de "aux allots" ce qui n'est pas anormal, les parcelles étant distantes de quelques dizaines de mètres,très belle longueur, très bien en l'état

 

DSCN2893

 

le roulement de tambour se fait pour une cuvée que j'ai rarement bien gouté, le nez est fantastique tellement il y a tout ce qu'on désire y trouver, profondeur, pureté, complexité, panier de fruits rouges et noirs, aspect floral++, un gouffre d'arômes.

la bouche est d'une grande concentration, pureté et longueur, le milieu de bouche s'évase très rapidement et laisse transparaitre des tanins d'une qualité extrême, mûrs, denses et salivants à la fois, en bouche c'est jouissif et d'une très grande longueur, remettre son nez dessus est un devoir, recracher totalement impossible, un grand vin, qui sera exceptionnel dans 15/20 ans, quel pied !

DSCN2894

 

pour toute personne un tant soit peu sensée, évitez ce vin, franchement et sans détour... comme dit la pub "drink coca-cola" !

3 barriques maxi par an, et franchement à oublier... 25 ans en cave !

ça n'a pas marché ? bon d'accord j'arrête...

nez fantastique sur des fruits de toutes couleurs, petite note d'agrumes, des fleurs plus que dans mon jardin, profondeur et complexité, tout en étant d'une évidente jeunesse...

imaginez la bouche la plus pulpeuse que vous connaissiez et que vous ayiez envie d'embrasser, ou ce cou nu dans un ascenseur qui vous donne subitement envie de le caresser d'un de vos plus chaleureux baiser ? ce vin à côté est le grââl, une quête sans fin, millésime après millésime, le summum d'une cave, la fierté absolue de ses géniteurs qui en parlent avec une fierté et une humilité à la fois !

imaginez les tanins mûrs, d'une finesse plus que superlative, le vin s'évase en milieu de bouche tout en gardant un caractère de tous les diables, de ceux qui s'habillent en prada ou pas... le vin fait saliver, donne envie de mettre le nez et plus encore dans la barrique et... tout boire... comment qualifier un tel vin, les mots m'échappent, même à un bavard comme moi... grandissime, non c'est commun et surfait... jouissif ? oui mais jusqu'à quel point ? orgasmique ! serait le terme le plus adéquat même si parfois les mots ne peuvent décrire une telle merveille dotée d'un équilibre parfait, d'amers nobles d'une facture exceptionnelle et surtout d'une longueur à faire pâlir d'envie les mâles les plus virils ! bon j'arrête... un très grand vin est en train de naître et nul doute qu'il me survivra

avant de claquer plusieurs centaines d'euros voire plus sur des vins dont seule la spéculation a fait le prix, goutez ce vin avant et demandez vous si à 62 euros ce vin est trop cher...

DSCN2895

 

petit moment câlin...

 

DSCN2896

 

beaune "lulunne" 2014

difficile de passer après le saint-georges 2015, mais le côté plus acidulé et caractère fort de ce vin le permet, les tanins sont là, larges et fins à la fois, le vin est riche et doté d'une acidité bienvenue, il mérite à mon sens de la cave, mais déja belle longueur, très bien

 

DSCN2897

 

NSG "aux allots" 2014

nez conforme et semblable au 2015, la bouche est plus marquée par une acidité plus élevée que les 2015 (ce qui semble être une généralité) mais toujours un vin de fort caractère, floral, des tanins fins, élégants et fous-fous à la fois, vin riche et grosse longueur et toujours ce jus superbe, excellent !

DSCN2898

 

NSG 1er cru "les vaucrains" 2014

toujours cette petite acidité soutenant une structure de "cathédrale" les tanins sont amples, mûrs et super-fins, le vin fait saliver la bouche et possède une superbe concentration et que dire de cette longueur superlative, superbe, déja... excellent

DSCN2899

 

NSG 1er cru "les saint-georges" 2013

ce vin est tellemernt réussi que je découvre à l'instant qu'il s'agit d'un 2013 et non d'un 14 comment je le pensais ! tanins d'une très grande finesse, constitution magnifique, grande élégance, grande longueur et petite acidité soutenant tout ce petit monde, que dire à part magnifique en l'état et grandiose dans 20 ans, excellent +

DSCN2900

 

petit repos du guerrier, vous remarquerez que les barriques ne la ramènent pas à côté (ce sont des demies hein !)

 

DSCN2901

 

domaine georges Chicotot 1997 nuits-saint-georges 1er cru "les saint-georges"

il y a quelques semaines je suis tombé sur un flacon affreusement bouchonné de ce vin, donc pascale à eu l'idée de voir ou en était ce millésime et je peux dire que en différé j'en ai salivé...

nez sur les fruits rouges (framboise +++) beaucoup de fleurs et de finesse, nez profond et complexe invitant à replonger son orofice nasal encore et encore dans le verre...

la bouche est ciselée, les tanins pas encore totalement fondus, mais d'une finesse superlative, le vin est ample, très riche, mais salivant à souhaits, le milieu de bouche est sphérique, alliant puissance des arômes et un gout de reviens-zy du tonnerre, la longueur est superbe malgré les 19 ans au compteur de ce vin, un grand moment

excellent+

DSCN2902

 

madame et monsieur un verre à la main en train de trinquer sur un saint-georges 1997, on a fait photo plus pourrie, non ?

si je devais tirer des conclusions, ce serait : 

un accueil superbe et même bien plus tellement les zygomatiques ont fait leur quota, journalier voire hebdomadaire de fonctionnement

des acidité des 2015 à mon sens plus basses que sur les 14 et les 13.

regouté récemment des 2013 d'un très haut niveau (et encore en vente si ça vous dit) et confirmation du niveau superbe des 2014 même si je n'en doutais pas.

il est très agréable de déguster tranquillement à 11/12 degrés quand il fait 35 dehors.

je reviendrai, c'est certain !

pour 2016 et pour le blanc 9 grappes ont été comptées à ce jour.... peu de rendements sur les rouges mais qualité à venir si tout va bien d'ici la vendange magnifique

pour 2015 mauvaise surprise pour les rendements, les peaux étaient épaisses, mais peu de jus, mais grosse qualité, j'espère en avoir été un témoin fidèle.

contrairement à d'autres domaines dont mes achats seront en "one-shot

pour info les tarifs des vins encore en vente : 

ladoix : 18

beaune "lulunne" : 22

pommard "les tavannes" : 30

NSG "les charmottes" : 30

NSG "aux allots" : 30

NSG "les plantes au baron" : 32

aloxe-corton 1er cru "la coutière" : 36

NSG 1er cru "les rues de chaux" : 40

NSG 1er cru "les pruliers" : 44

NSG 1er cru "aux toreys" : 44

NSG 1er cru " les vaucrains" : 56

NSG 1er cru " les saint-georges" : 62

19 août 2016

Domaine Philippe Alliet 2015 chinon

flacon acheté pour voir ce que pouvait donner ce millésime qui a tant fait couler d'encre ; si tout est à l'avenant, ça risque d'être formidable dans le coin...

le nez amène bien la chose avec un panier de fruits rouges et noirs frais, de belles épices, un net aspect floral du plus bel effet, un très beau nez charmant qui se "boirait" presque !

la bouche est à l'avenant avec un équilibre d'école, une petite acidité apportant une sensation de fraicheur à l'ensemble, le vin se boit tout seul, gouleyant, assez large et manquant idéalement d'un peu de longueur, mais quel plaisir !

aucune aniccroche, aucune amertume même légère malvenue, du plaisir pour pas cher... je n'avais rien à lui demander de plus !

bien(+)

alliet 15

Posté par FGsuperfred à 17:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 août 2016

champagne Waris-Hubert brut grand cru chardonnay à Avize

dosage 7g/l, issu de parcelles d'avize et de cramant. aucune info sur le dégorgement.

nez sur les agrumes, petite note de noisette et florale,crayeux, belle fraicheur.

en bouche ce qui marque aussitôt c'est la fraicheur de ce vin, petite note citronnée, le vin est assez droit et tendu mais pas trop, juste comme j'aime.

le vin est juteux avec une bulle fine et finit sur une bien belle longueur pour un vin d'apéro à qui je donnerais quelques mois pour se développer

bien++ en l'état

waris hubert champ brut

 

Posté par FGsuperfred à 13:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Mercier champagne brut

après une fort belle visite à la maison sus-nommée, un ascenseur (pratique pour les semi-éclopés comme moi) et ensuite un petit train pour une visite "sans effort", la dégustation s'est traduite par ce vin que j'ai bien aimé à un tarif acceptable (18,50 euros départ)

le nez sur les agrumes, la noisette fraiche, légèrement flauers blanches, m'a bien plu sans qu'il soit ni profond ni complexe.

mais la bouche, après avoir bien remué le verre (comme je le fais toujours pour éliminer quelques bulles de l'ouverture, je suis d'ailleurs adepte d'un carafage pour les champs) eh bien on trouve un joli équilibre, de la matière légèrement citronnée et qui m'a fait saliver jusqu'à me resservir, puis une petite longueur réhaussée par une petite acidité ma foi rafraichissante.

à noter que j'ai rebu ce vin 2 fois depuis que je suis rentré et ai eu exactement les mêmes impressions.

bien+

par contre pas aimé du tout le rosé qui avait un manque de matière criant malfgré de légères notes de fraise, et le réserve qui malgré un côté légèrement oxydatif du à un élevage prolongé (noix et noisettes) et qui affichait 24 euros immérités, n'avait aucune persistance, comme de l'eau aromatisée.

d'autres font certes mieux pour moins cher, mais c'est nettement mieux que ce que j'imaginais car j'y ai pris du plaisir, alors que pour les entrées de gamme par exemple chez pommery et taittinger je n'y aurais pas mis la moitié du prix alors qu'ils se vendent pas loin du double...

mercier champ

Posté par FGsuperfred à 12:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


domaine de Labarthe 2004 gaillac doux "les grains d'or"

acheté à un prix "doux" (11 euros et des brouettes) chez un leclerc pas loin de chez moi (gonfreville) surtout pour tester, je n'ai pas été déçu !

le nez est net et sans bavuure, sur le coing et la pomme cuite, légèrement floral et épicé, une bien belle entrée en matière si je puis dire...

la bouche est superbe d'équilibre, d'ampleur, de richesse et de finesse aussi dotée de superbes amers très nobles amenant de la précision au vin.

le milieu de bouche laisse la liqueur se développer avec un très beau sucre, le vin prend alors beaucoup de place que ce soit en largeur comme en longueur (ce qui est plus surprenant) et se révèle comme un superbe liquoreux à maturité, qui donne énormément de plaisir, que ce soit à l'apéro comme sur un dessert au chocolat

bone pioche !

très bien+

labarthe 04 grains d'or

Posté par FGsuperfred à 12:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 août 2016

champagne extra-brut E.Prudhomme

dosage 7g/l , vendanges 2012/2013, dégorgé le 22 fécrier 2016 (élaboré par christophe Mignon)

il fût rare que j'aime "le" champagne, mais coup sur coup 2 m'ont beaucoup plu, dont ce dernier.

il faut dire que ce nez sur les fleurs blanches et jaunes, sur le citron mûr sont très avenants.

la bouche est tout ce qu'il y a de plus surprenant pour un néophyte champenois comme moi, car la bulle est d'une finesse remarquable, l'équilibre est parfait, et surtout ce côté salivant/citronné qui jaillit littéralement de la finale est jouissif pour les papilles et rend la finale d'autant plus intéressante, dopée par une jolie petite acidité

très très beau champagne à... 15 euros départ domaine !

très bien !

prudhomme

prudhomme extra brut

Posté par FGsuperfred à 12:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

champagne brut Claude Michez "cuvée flore"

53% chardonnay, 33% pinot noir, 14% pinot meunier, vieillissement de 48 mois, dosage 7g/l

nez superbement floral sur des notes de fruits blancs et... de fraise ! belle fraicheur et qui donne envie de porter le breuvage à ses lèvres...

la bouche est impeccablement ciselée, la bulle est fine, les arômes bien dessinés, un côté juteux et salivant est amené par de superbes notes d'agrumes genre pamplemousse rose, bouche charmante avec pile-poil ce qu'il faut d'acidité et de matière (ce qui manque souvent dans le coin...) et une belle longueur

ma foi une bien belle découverte, faite totalement au hasard et uniquement parce que la bouteille plaisait à mon épouse

bien+

claude michez champ cuvée flore

Posté par FGsuperfred à 12:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

domaine Plageoles 2011 gaillac doux "loin de l'oeil"

domaine Plageoles 2011 gaillac doux "loin de l'oeil" 

le nez est extrêmement beau sur des notes rôties, mais aussi sur une fraicheur superbe, floral, très riche et fin, je le trouve profond et extrêmement jeune à la fois. 

la bouche est construite sur un sucre de grande qualité, le vin est frais, riche, d'acidité plutot basse, et d'une très grande buvabilité, il est large, belle finesse, et très belle longueur pour ce superbe vin, j'ai adoré ! 

très bien !

plageoles 11 loin de l'oeil

Posté par FGsuperfred à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

domaine Matrot 2010 meursault 1er cru "blagny"

j'étais resté sur ce domaine sur 2 grosses prestations avec le blagny 2008 et surtout le perrières 2002, ce flacon n'a pas dérogé à la "règle"

superbe nez très fin et puissant à la fois sur la pêche, un côté "crayeux", légèrement crême pâtissière (vanille), fruits blancs, floral à souhaits, ample riche et profond.

la bouche est à l'avenant avec une attaque large, le milieu de bouche se révèle d'une très belle fraicheur, et continue sur la lancée de l'attaque, très peu d'acidité ressentie, un vin superbement équilibré, salivant à souhaits et qui se boit donc tout seul et pour finir une superbe longueur épicée qui dure de manière impressionnante

une fois de plus avec ce domaine, très belle pioche !

excellent !

matrot 10 blagny

Posté par FGsuperfred à 11:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,