un verre à la main

02 mai 2016

domaine Jacques Puffeney 2010 arbois "savagnin"

avec puffeney, j'ai toujours eu une émotion, vous savez comme ce courant qui parcours la colonne vertébrale, qui vous donne des frissons dans la moindre parcelle de votre corps, qui fait avoir la chair de poule et dresser les poils sur les bras, ce flacon ne fera pas exception !

ce nez, d'une beauté confondante, explose littéralement sur le curry, la noix fraîche, la noisette, la pistache, fin puissant et très large à la fois, complexe et profond, il impressionne !

l'attaque en bouche se fait sur l'oxydatif, clairement et sans détour, large, riche et puissant.

le milieu de bouche se développe, avec une finesse de texture, puis ensuite une explosion incroyable, de largeur, de richesse, de précision, si bien que les goulées se font de plus en plus fréquentes pour essayer de "saisir" le vin à l'instant "T", ma bouche devenant trop modeste pour tout pouvoir bien saisir jusqu'au moment ou l'égout naturel que l'on appelle gorge ne décide de son propre chef à participer au plaisir gustatif

la tension inhérente au millésime est bien là, la longueur est énormissime et claque sur la langue, pour finalement exploser et finir en queue de paon sur de superbes notes épicées

quel formidable rapport qualité-prix !

excellent+++++++ !

 

puffeney_10_savagnin

Posté par FGsuperfred à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


29 avril 2016

Stéphane Tissot 2012 arbois "la mailloche"

j'avoue avoir été quelque peu surpris à l'ouverture de ce flacon, en effet des notes rappelant le curry, puis une bouche légèrement doucereuse et manquant singulièrement de peps (plate quoi) m'a fait penser à une premox, heureusement il ne s'agissait que d'une réduction comme j'en ai rarement rencontré...

c'est alors que des notes plus communes sur le grillé, la cacahuète, de pop corn (bon c'est de la réduction ou du terroir ?) puis de très belles notes épicées de type curry léger, safran, profond et complexe...

la bouche est à l'avenant, entre tension, ampleur, richesse et finesse, un petit "coche dury" quoi diraient certains...

l'acidité est parfaitement intégrée, le volume en bouche est énorme, les amers magnifiques, la longueur impressionnante, un vin clairement à ne pas mettre dans tous les palais, mais quel plaisir !

grosse longueur qui explose littéralement et qui claque la langue

très bien+/excellent-

 

 

tissot_12_mailloche

Posté par FGsuperfred à 18:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 avril 2016

Planeta 2008 IGT sicilia "syrah" maroccoli

une fois n'est pas coutume, un petit tour par le tout sud de l'italie : la sicile... de chez moi...

le nez est exubérant sur les olives noires, le poivre++, les fruits noirs, très large, profond et gourmand il envoie du lourd et surtout de belles promesses...

et le pire dans ce cas est que la bouche tient toutes les promesses du nez, en effet les tanins sont fondus malgré une petite note genre "graphite" ou mine de crayon, très légèrement métallique qui empêche le vin de sombrer dans le too much à mon gout, car pas d'acidité ressentie et belle concentration en extraits.

de jolis amers assez fins viennent me conforter que j'aborde ce vin dans une phase que j'aime beaucoup, il est large, complexe, profond, dense et les 14,5% d'alcool ne viennent se faire ressentir qu'en toute fin de bouche, et de manière très légère (j'y suis sensible).

ce vin est donc puissant et fin à la fois et donne un plaisir non dissimulé, une sorte de rhône nord du sud (à l'aveugle je serais parti probablement en suisse et pas pour déposer mes sous...)

très belle finale sur la mine de crayon qui donne du caractère à ce vin, dont je dois reconnaitre qu'il m'a plu

très bien+

planeta_08_syrah

Posté par FGsuperfred à 18:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 avril 2016

chateau Beauséjour (duffau-lagarrosse) 1997 saint-émilion 1er grand cru classé B

après la très belle qualité des 2 rives droites que j'ai savourés récemment (clos rené 1995 pomerol et figeac 1993) je me suis dit que pratiquement 20 ans sur ce millésime 97 pouvait être culotté, et pourtant...

nez très juvénil sur le cassis, la fraise acidulée, la violette, la pivoine, la rose fanée, nez profond, très pur et complexe, ouch... y'a longtemps qu'un tel nez ne m'avait pas été présenté !

la bouche se présente sur une attaque soyeuse, asez ample et légèrement terreuse, soutenue par de très beaux amers nobles qui donnent du ressor au vin.

le milieu de bouche est marqué par un charme fou : ce vin on ne veut pas l'avaler ou le faire rouler en bouche... mais l'embrasser ! il est ample, les tanins fondus autant que possible, l'acidité est imperceptible et le vin semble parfaitement à point et bienheureux qui sait pour combien de temps encore !

seule la fin de bouche vient amener les probables limites du millésime avec une légère touche chaleureuse pas nécessaire et une finale seulement longue, fine et droite dotée d'une légère amertume qui contribue à sa longueur

un joli flacon qui se glougloutte, cadeau pour 20 euros, prix payé l'an dernier !

très bien(+)

beaus_jour_97

Posté par FGsuperfred à 21:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 avril 2016

chateau Figeac 1993 saint-émilion 1er grand cru classé B

à noter que le bouchon est resté collé au verre, complètement sec de son état, il a fallu le casser en de multiples morceaux à l'aide d'un tournevis, puis un carafage pour évacuer les morceaux tombés dans le vin...

au premier verre, le vin est sauvage, marqué par une verdeur prégnante et des amers en excès, je lui fous la paix une bonne heure puis...

nez sur la fraise des bois, la râfle, le bois précieux, le cuir fin, mais aussi du beau poivron grillé, la violette, le sous-bois, belle profondeur et complexité tellement remettre les naseaux sur le vere à chaque fois donne l'impression d'un vin "changeant"...

le toucher de bouche est ce qui marque cette attaque car il est soyeux et austère à la fois, cistercien devrai-je dire...

ensuite les tanins se dessinent amples et profonds, légèrement coupants de par une amertume présente mais nullement dérangeante...

ne cherchez pas la gourmandise dans ce vin, il est certes profond et juteux, et surtout une matière qui s'est bien arrondie et qui roule sur la langue et le palais de fort belle manière, bien mieux que prévu d'ailleurs... mais gourmandise n'est pas son prénom, un vin de table !

très très belle longueur, juteuse et profonde, sana acidité ressentie, donc très probablement à maturité, qui devait être bien décevant jeune...

très bien !

 

figeac_93

 

cave un peu numide ;)

Posté par FGsuperfred à 14:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Clos René 1995 pomerol

un nez sur les fruits rouges, assez floral, très fin, petite note de champignon plutot noble (pour ne pas dire truffe bas de gamme), humus, très pur et assez profond, très jeune en tout cas...

la bouche se présente comme celle d'un vin à maturité, le toucher de bouche est très soyeux, les tanins sont polis par le vieillissement, le vin est ample et expressif, l'équilibre est parfait ni plus ni moins, l'acidité parfaitement intégrée, un vin qui invite joyeusement à se resservir, la finale étant très belle, en queue de paon

un vin magnifique, et qui, sans être très profond, procure un maximum de plaisir !

très bien+

clos rene 95

Posté par FGsuperfred à 11:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 février 2016

domaine William Fèvre 2007 chablis grand cru "les preuses"

nez très pur sur les fruits blancs, légèrement iodé, floral et assez profond.

la bouche est un chouille plus évoluée mais diablement belle, l'attaque sur une petite pointe acide donne une sensation de pureté, puis ensuite le vin se développe, roule en bouche faisant ressortir sa largeur et sa précision, de légers amers de type zest de citron viennent amener un surplus de fraicheur, mais une chose est sûre, y'a de la matière dans ce vin !

la fin de bouche est très belle et part plus sur le pralin, puis la noisette et l'amande, pour finir de belle mani-ère sur une finale longue et assez savoureuse

un très beau chablis entre 2 eaux à mon sens

très bien

william fevre 07 preuses

Posté par FGsuperfred à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 janvier 2016

domaine Dureuil-Janthial 2013 bourgogne aligoté

mieux que la précédente !

nez sur les fruits blancs, des notes légèrement iodées/salines, sympa, frais et salivant.

la bouche reste très simple (jeune) salivante, et qui se boit fort bien, elle reste assez fraiche et bien faite avec une acidité sous-jascente

petite longueur pour un vin d'un rapport QP honnête mais pas exceptionnel

m'en reste une que je vais faire vieillir tiens !

bien-

 

Posté par FGsuperfred à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

domaine Mussy 1990 pommard 1er cru "les épenots"

flacon acquis lors d'une vente aux enchères de deauville l'an dernier pour une somme très modique (moins de 25 euros) donc j'ai pris le risque (mesuré) d'en prendre une...

le nez est sur les fruits rouges, la pivoine, la violette, puis dévie sur le poivre, le vernis ++ (volatile ? je pense) pas très complèxe ni profond, avec de légères notes animales puis un léger liège (le bouchon s'étant cassé il ne m'a pas fait peur plus que cela

la bouche est assez fine à l'attaque, avec des tanins franchement coupants, même s'ils sont assez fins.

le manque de volume vient se faire ressentir de suite, le vin est spartiate et ne donne aucun plaisir, les amers pas nobles du tout prenant très vite le pas sur le reste qui tente tant bien que mal de survivre.

puis le vin devient irrémédiablement liégeux au point que j'abandonne alors que j'y suis quasiment insensible d'habitude...

le vin était il réellement bouchonné ou a t'il été pollué par des morceaux de bouchons tombés dedans ? je n'ai pas la réponse

ceci dit pas grand regret, le vin n'était de toute manière pas au niveau, et de loin

moyen

mussy_90_epenots

Posté par FGsuperfred à 11:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

chateau Brane-Cantenac 1990 margaux 2nd cru classé

flacon ouvert à l'arache-clou pour palier à la déception latente d'un bourgogne fortement décevant à moitié bouchonné...

nez sur les fruits rouges, le poivre, un beau cuir fin, d'écorce d'orange, un léger caramel, des fruits noirs, profond et complexe (d'ailleurs il changera tout le long du repas)

la bouche est un modèle d'équilibre : soutenu par une fraiche acidité intégrée, la matière vient en second plan pour donner une impression bienvenue de fond, une base très solide quoi !

la finesse des tanins est très belle mais peut-être un peu moins que dans mes souvenirs, peut-être du à l'ouverture impromptue et au fait que le flacon était couché juste avant l'ouverture, mais la soif est un élément solide qui guide la volonté par le bout du nez !

les petits amers un chouille prégnants sur la finale s'arrondissent d'illeurs à mesure de la dégustation pour une superbe longueur qui termine le vin en queue de paon

encore un superbe brane... à noter un bouchon même pas entamé !

excellent !

brane_90

 

Posté par FGsuperfred à 11:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,